Alain Delon, agonisant, il est entre la vie et la mort

Il avait annoncé, en mai 2019, en larmes, lors de la cérémonie de remise de la Palme d’Or honorifique qui lui a été attribuée en hommage à son parcours fabuleux dans le monde du cinéma, « je vais partir, mais je ne partirai pas sans vous remercier ». Il avait récidivé, quelques temps après, en remerciant ses fans et rassérénant que « son voyage touchait à sa fin ». Des déclarations qui sont tombées  comme un couperet dans les milieux cinéphiles, toutes générations confondues, qui adulent ce monstre sacré du cinéma français.

La santé d’Alain Delon qui s’est terré dans sa résidence dans le Loiret et n’est plus réapparu en public, depuis près d’une année, s’est récemment détériorée. Son fils Anthony avait déclaré, le jeudi dernier, que le célèbre acteur du cinéma français, âgé de 83 ans, avait été victime d’un AVC et d’une hémorragie cérébrale ayant nécessité son évacuation vers une clinique spécialisée en Suisse où sa fille veille sur lui.

Déjà, vers le début de la moitié du mois de juin, l’alerte sur son état de santé avait été donnée quand certaines indiscrétions ébruitées par son entourage, avaient indiqué qu’il avait été admis à l’hôpital américain de Neuilly en région parisienne, sous le prétexte d’y subir des examens.

Bien que se voulant rassurant sur l’état de santé de son père, les propos d’Anthony sur l’AVC ayant frappé Delon, jeudi dernier, n’ont pas manqué de susciter l’émoi et la compassion de ses fans, surtout que des rumeurs lui prêtent le fait d’avoir revu son testament. Une démarche qui renseignerait sur l’état de santé dégradé de l’acteur français.

Adulé à l’échelle planétaire. ce mythe du cinéma mondial suscite la curiosité des amateurs du cinéma qui apprécient ses rôles dans des films d’anthologie comme le « Clan des siciliens », « Borsalino », « Le Guépard », « Scorpion »,… Tant de films où il a joué aux côtés de figures mythiques du cinéma français à l’instar de Jean Gabin, Lino Ventura, Romy Schneider avec laquelle il avait vécu une idylle, Simone Signoret,…

Sa beauté légendaire avait rendues amoureuses plus d’une, y compris parmi des actrices de renom du cinéma mondiale. D’ailleurs, son charme et, d’une certaine manière, son machisme, lui ont valu plusieurs critiques des cercles féministes, notamment quand il avait dit: « Si une gifle c’est machiste, alors oui je suis machiste », en guise de réponse aux attaques dont il avait fait l’objet sur les nombreuses scènes de films où il giflait des comparses.

Ses positions aussi sur l’extrême droite, et sur certains sujets polémiques telle l’homosexualité, ont également alimentées les critiques à son égard.