Brad Pitt et Angelina Jolie : Histoire d’une séparation violente.

Tout n’a pas baigné dans l’huile entre Angelina Jolie et son ex-mari, Brad Pritt.

La relation idyllique qu’on s’imaginait entre les deux, ne reflétait pas la réalité. Ce n’est pas nous qui le disons, mais bel et bien l’actrice Angelina Jolie qui s’est longuement étalée sur sa relation complexe avec son mari auprès du magazine Vanity Fair,

Divorcée depuis 2017, l’actrice fétiche américaine garde de cette relation des souvenirs émouvants et des stigmates indélébiles qui la marqueront durablement toute sa vie.

S’il est vrai que les deux ont consenti bon gré mal gré de se séparer, il semble bien que c’est Angelina Jolie qui en a été la plus marquée. Dans une interview accordée au Figaro, l’égérie de l’Oreak n’a-t-elle pas déclaré, au terme de trois années de divorce, « Ce dont je suis convaincue, c’est que je suis dans une période de transition, comme un retour aux sources, un retour vers moi-même. Car j’étais un peu perdue… ».

Traduction, elle en est sortie complètement bouleversée et elle en souffre encore. Elle le confirme d’ailleurs en reconnaissant qu’elle avait vécu des moments compliqués avec Brad Bitt à telle enseigne qu’elle ne se reconnaissait plus et qu’elle se sentait insignifiante.

Mais Angelina Jolie, mère de six enfants, a préféré faire la fine bouche en privilégiant la stabilité de ses enfants en privilégiant la voie de l’apaisement avec son mari qui ne lui a pas pour autant réussie puisque les tensions avec ce dernier ont repris de plus belle.

Cette rupture, elle en garde des souvenirs douloureux et elle y tient rigueur à Brad Pitt et bizarrement à ses parents qu’elle n’a pas autorisés, depuis 2016, à voir leurs petits-enfants. Ces derniers n’ont pas d’ailleurs assisté au 80ème anniversaire de leur grand-mère maternelle.