C’est Mediapart qui l’a annoncé. Nagui est lié à France Télévision par un contrat qui lui rapporte la somme faramineuse de 100 millions d’Euros sur une durée de trois ans, soit de 2017 à 2020.

L’animateur vedette des émissions télé « N’oubliez pas les paroles », « Tout le monde veut prendre sa place », et « Taratata », propriétaire de la société « Air Productions » et, en même temps, actionnaire de « Banijay » où il avait acquis 20% des actions.

Nagui réalise 32 millions de chiffre d’affaires par an, se plaçant juste derrière Cyril Hanouna qui engrange, à travers la chaîne C8, près de 50 millions d’Euros de rentrées par an.

Ces sommes mirobolantes et excessives jettent la lumière, en période de disette, sur les contradictions dans lesquelles se débat le groupe audiovisuel public français qui, pourtant, se plaint, en cette année de pandémie du Coronavirus, d’une perte sèche de près de 40 millions d’euro rien que dans ses recettes publicitaires, sans parler des nombreuses émissions annulées à cause du confinement qui ont entraîné un déficit estimé à près de 50 millions d’euro. Cette situation a plongé le groupe qui vit grâce aux redevances payées par les citoyens français, dans une situation de crise, la première du genre depuis 5 ans, qui devrait amener le pôle public à revoir à la baisse les contrats conclus avec certaines sociétés de production, à l’instar de celle de Nagui qui doit-être renouvelé à la fin de l’année 2020. On verra !!!

Bourreau du travail, Nagui domine les émissions quotidiennes de France 2 où son audimat se compte par millions. Il enregistre plusieurs programmes par jour sur la chaîne de télévision publique et pour France Inter.

On chuchote qu’il empoche la somme quotidienne de 70.000 euro, auxquelles il faudra ajouter près de 280.000 euro par mois pour ses autres émissions, dont Taratata.

A ceci s’ajoutent les clauses particulières qui lui accordent certains privilèges en vertu du contrat avantageux qui a été signé avec France Télévision et qui lui permet en cas de baisse d’audimat, de les remplacer librement par de nouveaux concepts.

Nul doute que les chiffres ébruités par Mediapart vont faire couler beaucoup d’encre et susciteront une grande polémique au sein de l’opinion publique française qui se pose déjà des questions sur le manque de vergogne de certaines vedettes qui ne semblent avoir aucune compassion vis-à-vis de la majeure partie des français dans le contexte de crise socio-économique vécue actuellement par la France.