Un drame épouvantable est survenu le mois dernier à Wembley, en Angleterre. D’après le tabloïd britannique Daily Mail, une mère a été inculpée après avoir tranché la gorge son bébé de 8 mois, sans aucune raison apparente.

Les voisins alertent la police

Alertés par les cris, les voisins ont appelé la police qui est arrivée sur les lieux pour découvrir le crime atroce. Selon les dire des passants, la mère de famille était vêtue de noir lors de son arrestation, et menottes aux poignets, elle continuait de crier sur les policiers. Son compagnon, lui, était dans un état hystérique : « Je suis revenue après mon service de nuit, il y a avait du bruit et des cris partout devant la porte (…) Ce que j’ai vu en premier c’est la femme couverte de noir (…) L’homme présent était hystérique » a raconté un témoin de la scène.

Une voisine raconte ce que lui aurait confié une des policière sur la scène du crime : « L’enquêtrice à qui j’ai servi du café m’a dit que la mère avait tué le bébé, qu’elle l’avait égorgé et qu’elle avait ensuite appeler son mari pour lui dire « j’ai tué ton enfant », a confié la voisine sous le choc au Daily Mail. Elle poursuit :

Un crime horrible, la police choquée

La voisine poursuit : « J’étais choquée. Je travaille comme infirmière dans une maison pour personnes ayant des problèmes de santé mentale, donc je vois des personnes avec ces problèmes, mais je n’ai jamais rien vu d’étrange ou de suspect chez eux. »

Elle précise également que le bébé décédé n’était pas le seul enfant du couple qui donnait l’impression d’une famille unit : « Il y avait sept ou huit personnes qui y vivaient, c’était une grande famille. »

Roy Smith, le chef de la police en charge de l’enquête s’est exprimé sur ses faits horribles qui ont bouleversé Wembley et dont les raisons demeurent inconnues : «Il s’agit d’un incident tragique et mes pensées vont à toutes les personnes touchées, y compris la famille et nos premiers intervenants qui se sont précipités sur les lieux. Bien que je sache que les effets de cette mort se répercuteront dans toute la communauté locale, soyez rassurés que nous faisons tout notre possible pour enquêter ».