D’après de nouveaux éléments ajoutés au dossier, le prince Andrew aurait participé aux orgies de Jeffrey Epstein avec des filles dont certaines avaient moins de 15 ans.

Le prince Andrex dans de beaux draps

C’est une énième épreuve pour la famille royale cette semaine. Le prince Andrew est la cible de graves accusations. En effet, Le duc d’York est accusé d’avoir assisté à « une orgie avec de nombreuses autres filles mineures ». D’ailleurs, il est présenté comme étant un « puissant individu ». Ces révélations sont encore plus accablantes maintenant que Jeffrey Epstein est décédé. Accusé de pédophilie, ce dernier s’est suicidé par pendaison dans sa cellule du Centre correctionnel métropolitain de New York.

Nouveaux éléments chez la police

Le 30 juillet dernier, des preuves accablantes ont été ajoutées au dossier judiciaire. Ainsi, il paraît que Jeffrey Epstein et son ancienne collaboratrice Ghislaine Maxwell avaient une relation qui a duré plus longtemps qu’annoncé. En effet, des copies d’emails échangés entre eux démontrent qu’ils sont restés en contact au minimum jusqu’en 2015. « Tu n’as rien fait de mal et je te suggère de te comporter comme tel », avait par exemple écrit Ghislaine Maxwell dans un courrier électronique en date du 25 janvier 2015.

Le Duc d’York, un acteur clé de l’affaire ?

Le procès de Ghislaine Maxwell doit s’ouvrir le 12 juillet 2021. Depuis le début de l’enquête, ses avocats font les mains et les pieds pour empêcher la mise en ligne d’une série de documents. Ces derniers seraient liées à une action intentée par une victime présumée de Jeffrey Epstein. Ainsi, Ghislaine Maxwell est accusée d’avoir recruté des jeunes filles. Parmi les documents figurent plusieurs procès-verbaux d’audition de Virginia Roberts Giuffre, la jeune femme qui avait attaqué Ghislaine Maxwell en justice. Ce précieux témoin s’est exprimé au sujet du rôle potentiel du prince Andrew.

Citée par le Mirror, elle affirme qu’il connaît « une grande partie de la vérité ». Avant de continuer : « Encore une fois, je ne sais pas dans quelle mesure il pourrait vous aider, mais vu qu’il a lui-même beaucoup de problèmes ces jours-ci, je pense qu’il pourrait, alors je pense qu’il peut être précieux. » Une version confirmée par un avocat qui représente des victimes de Jeffrey Epstein. « Se cacher derrière la monarchie est lâche et bien au-dessous de sa position, et il est franchement devenu un embarras pour la Couronne ». Dans un entretien avec la BBC l’hiver dernier, le prince Andrew assurait n’avoir aucun souvenir d’une rencontre avec Virginia Giuffre. Le fils préféré de la reine Elizabeth II n’en a décidément pas fini avec la justice.