Le tabloïd anglais « Express » a publié dans son édition du 6 août 2020, un article à sensation sur l’affaire de la Sussex Royal Foundation dirigée par le couple princier, ou disons l’ex-couple princier, formé du Prince Harry et Meghan Markle.

L’article en question qui suscite déjà quelques questionnements depuis que la presse britannique s’est saisie de certains des aspects de cette affaire, inscrit celle-ci dans une perspective de scandale politique dont les effets risquent de toucher l’image de la Maison Royale Britannique.

L’article apporte, dans ce sens, de nouveaux éclairages sur les raisons ayant amené le Duc et là Duchesse de Sussex, à intervertir une société à but caritatif en une entreprise à vocation commerciale portant l’appellation MWX Foundation, plus MWX Trading, au moment même où la Reine Elizabeth II avait décidé de déchoir la Sussex Foundation de son titre Royal.

En d’autres termes, l’Express insinue que l’intention de la création de cette entreprise est la création d’une passerelle pour dérouler un projet commercial portant l’appellation « Travalyst », laquelle s’est révélée une entité commerciale spécialisée dans le domaine touristique, ayant évolué auparavant sous la bannière de la Sussex Royal Foundation.

Cette dernière s’est immédiatement investie dans des activités de type apparemment mercantile dédiées à des commandes d’effets vestimentaires.

Liquidée, le 28 juillet, la Sussex Foundation a été transformée en MWX Foundation, elle-même en cours de liquidation.

Ce changement a aussitôt suscité une controverse et des doutes sur les intentions du couple princier soupçonné d’avoir sciemment eu recours à ce stratagème pour contourner la décision de déchoir leur entité du titre Royal après l’abandon du titre Royal par le Prince Harry.

Le doute s’est davantage installé au vu de l’intention affichée au départ par le couple de changer le nom de la société en la baptisant « Archewell », une démarche qu’ils n’ont pas jusqu’ici concrétisées.

Pis encore, le couple a redirigé son activité vers une sombre société appelée MWX Trading depuis que la Sussex Royal et la MWX Foundation ont été mises en liquidation, créant ainsi une grande confusion et un imbroglio juridique puisque jusqu’à liquidation légale de la MWX Foundation, il est légalement propriétaire de deux entreprises, soit la dernière nommée en plus de la MWX Trading.

Un juriste a dit à ce propos toute sa stupéfaction devant cet acte inédit en Grande Bretagne d’après sa propre expérience.

Pour l’heure, le débat est ouvert. Gageons qu’il sera surdimensionné en en faisant un scandale qui ne fera qu’aggraver la situation du Prince Harry déjà confronté à une série de problèmes avec sa famille.